Article DNA "Se promener et jouer" du 11 juillet 2011

logo-dna.jpg

Cette deuxième édition de la Balade Ludique à Kaysersberg était organisée par l’Association Jeukado présidée par Agnès Girardin et dont le but est de favoriser le jeu sous toutes ses formes.

article-DNA-20110711.jpg

A 10 h du matin, Delphine Colon la secrétaire et une équipe de bénévoles accueillaient les participants place de la Mairie où avaient été aménagée une plateforme avec des jeux en bois.

Sous une structure mobile, les promeneurs pouvaient se mettre dans l’ambiance en attendant qu’on leur remette le « road book » d’une balade naturelle, bucolique, mais surtout ludique, puisqu’elle allait être jalonnée de jeux, mettant à l’épreuve leur adresse ou leurs connaissances.

«S’Hisala» et la chapelle

Le parcours de l’an dernier arpentait les flancs du château. Cette année en revanche les marcheurs-joueurs partaient dans la direction opposée par delà la RN 415 pour huit étapes fléchées parmi lesquelles la Source des Chèvres, pour finir par l’immanquable point de vue qu’offre la gloriette « S’Hisala » qui surplombe la jolie chapelle Saint-Wolfgang du début du XVI°, avant dernière station de ce parcours de trois kilomètres environ, et le retour, par la Crèche, au point de départ à la Mairie.

Hassenforder Stoll, Ferrenbach…

100 personnes avaient participé l’an passé et Delphine comptait sur l’intérêt des touristes pour cette édition dont le thème était la nature avec des références aux personnages « historiques » de la cité impériale, Roger Hassenforder, Georges Ferrenbach ou… Henri Stoll.

La ville commençait à s’animer et juste avant que ne s’installe une chaleur lourde et orageuse, l’animatrice et deux bénévoles, Nathalie et Pascale, prenaient le chemin à contresens pour finir l’installation et tester les réalisations.

Sur parvis de Saint-Wolfgang, l’une dessinait à l’aveugle sur un panneau vertical, guidée seulement par des plots aimantés posés pas sa vis à vis dans le but de réaliser le dessin original qu’ils déterminaient en reliant ensuite ces points : un jeu d’enfant pour une figure géométrique, mais qui allait prendre toute sa saveur quand il faudrait dessiner une… cigogne. Ludique.

Un cadeau à l’arrivée

Chaque étape devait rapporter des points aux équipes qui se verraient remettre à l’arrivée en cadeau un « jeu du libraire »,

Mais comme c’était dans la limite du stock disponible, il était vraisemblable que chacun obtienne sa récompense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *