Ingersheim « Aujourd’hui, on ne fait que jouer »

Première étape d’un projet intergénérations, hier, à l’école du centre d’Ingersheim, où les élèves d’une classe de CE1 et CE2 ont commencé par apprendre les règles d’un jeu de société.

Apprendre les règles d’un jeu de société, puis le fabriquer en poterie avant d’aller jouer avec les pensionnaires de la maison de retraite du Florimont : tel est le projet auquel participent les 23 élèves de la classe de CE1 et CE2 de Flavie Riehl, de l’école élémentaire du Centre à Ingersheim. Un projet intergénérations, lancé par l’association « Terre à terre, de la trace à l’empreinte », basée à Ingersheim.
« Nous avons reçu un prix de la fondation alliance suite à un appel à projets portant sur l’intergénérations », souligne Sandrine Weckel, présidente de l’association de poterie. Ainsi est née l’idée de fabriquer un jeu de société autour duquel pourraient se réunir têtes blondes et têtes grises. Lorsqu’Agnès Girardin, présidente de l’association dédiée aux jeux de société « Jeukado », s’est vue proposer de participer l’aventure, elle a été immédiatement conquise. « Avec Jeukado, nous favorisons le jeu en famille, indique-t-elle. Le projet de Terre à terre s’inscrit totalement dans notre démarche ».

Le but du jeu, c’est de bloquer l’adversaire

Hier après-midi, après le déjeuner, Agnès Girardin est venue dans la classe de Flavie Riehl expliquer aux écoliers les règles du jeu. Celui-ci, adapté de « Sortilèges », se joue sur plateau rempli de case. « Le but du jeu, c’est de bloquer l’adversaire », dit la présidente aux enfants de 8 à 9 ans. Au bout de dix minutes d’explications, Agnès Girardin demande : « Vous avez compris ? ». Devant le « oui » massif lancé par les écoliers, institutrice et présidente de « Jeukado » n’ont pu que réunir les élèves en groupe de deux afin qu’ils jouent et assimilent complètement les règles. Quand un élève demande quand ils fabriqueront le jeu, leur institutrice répond : « Aujourd’hui, on ne fait que jouer. Après, on fabriquera le jeu que vous pourrez ramener chez vous ».
Début mai, la présidente de l’association « Terre à terre » se rendra dans la classe de CE1-CE2 afin de fabriquer en terre les pions du jeu. Une fois que toutes les pièces seront terminées, les écoliers et les membres de l’association de poterie se rendront fin mai ou début juin à la maison de retraite du Florimont afin de jouer avec les pensionnaires.

Thierry Martel . Journal l’Alsace du 5/04/2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *